Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Je m’étonnais même dans tes baisers, dans tes yeux, de sentir le feu. J’ai vu la fumée. Impossible de nier. Maintenant ce serait mentir de ne pas parler d’amour. Etre amoureux ça se choisit, on choisit d’aimer comme on choisit de désaimer.* Tu laisses dormir des braises, tu tentes de les étouffer. Je crois les entendre frémir. Elles frémissent sans cesse. J’aimerais pouvoir rester là, la bouche pleine de cendres.

* Comme le dit Nana à sa copine Yvette
dans Vivre sa vie de JLG: “on est toujours responsables de ce qu’on fait et libres; tu lèves la main– je suis responsable.
Tu tournes la tête à droite – je suis responsable. Je suis malheureuse– je suis responsable.
Je fume une cigarette – je suis responsable. J’oublie que je suis responsable mais je le suis. Non, c’est ce que je disais: pour moi s’évader c’est une blague. Après tout, tout est beau. Il n’y a qu’à y s’intéresser aux choses et de les trouver belles.(…)”