Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

— Quand on se balade sur les falaises comme ça dans les rochers, est-ce que tu sens l’existence des rochers?
— Hum oui
— La douleur de leur existence?
— Je ne sais pas si c’est de la douleur
— Mais la pression lente et lourde qu’ils exercent entre eux?

— Tu sens ma jambe sur ta jambe. Mon bras sur ton bras? Ça ne te pèse pas?
— Non, je ne sentais plus
— Pour les rochers c’est peut-être pareil, ils ne forment plus qu’un seul corps.